SON HISTOIRE  
 

NAISSANCE D’UNE INDUSTRIE

 

Introduit à Calais au cours de la première moitié du XIXe siècle, le métier ne produit alors que du tulle qui sera rebrodé à la main ou sur machine. Les métiers sont actionnés manuellement, et il faut la naissance de la force motrice à vapeur pour assister aux premiers regroupements d’artisans autour d’usines.

L’adaptation du principe Jacquard, vers 1840, est une innovation de taille, qui couplée à la force vapeur, autorise le développement de cette industrie encore artisanale. On parle alors de métiers « Jacquardisés » pour définir ces machines de plusieurs tonnes qui imitent la dentelle à la main avec une étonnante célérité.

 

LE SYSTÈME JACQUARD

 

Le système Jacquard repose sur l’application de la logique binaire, tout ou rien. Il permet aux fils d’opérer les entrelacements nécessaires à la réalisation des motifs, posés sur un fond de tulle. Par un dispositif de tiges, appelées droppers*, et de cartons perforés, chaque position des fils brodeurs et des guimpes est déterminée à chaque motion, et transmis par l’action de barres de manière à reproduire le motif désiré. Ce procédé permet la démultiplication du même motif sur toute la largeur utile d’un métier.

 

LE MÉTIER LEAVERS

 

Des nombreux principes de fabrication du tulle existant au début du XIXe siècle, seul le Leavers a sur se pérenniser à Calais, grâce notamment à l’adjonction du système Jacquard à partir de 1834.

Plus modernes aujourd’hui, les métiers « go-through » ou « leam bar » n’en possèdent pas moins les caractéristiques de base, représentées par l’ensemble chariot-bobine qui en est l’élément principal. Viennent s’ajouter deux à trois Jacquards qui commandent les quelques 250 barres du métier. Selon la complexité de la dentelle, un métier de 12 points sur 224 pouces (5,60 mètres) comprendra plus de 6 000 chariots, 13 000 fils de chaîne, 2 000 fils brodeurs, et autant pour les guimpes, soit 23 000 fils au total.



Qui sommes nous ? -  Plan du site -  Mentions légales
Création de Site Internet COTEO